Dimanche 30 septembre

 

Le soleil est déjà bien présent, le vent s'est calmé pendant la nuit et une belle journée s'annonce pour prendre la route et rejoindre Tafraoute.

 

Nous nous arrêtons au passage au centre d'art Marocain à la sortie d'Agadir. Les belles choses ne manquent pas pour le plaisir des dames.

 

En 2010 nous avions fait la route Tafraoute-Agadir en passant par Aït Baha. Route très étroite, avec de beaux précipices et ne permettant que peu de croisement sur une cinquantaine de kilomètres.

Il n'était donc pas question de l'emprunter dans le sens Agadir-Tafraoute, nous trouvant côté précipice.

Nous pensions donc avoir pris la route des crêtes mais au bout de quelques kilomètres nous avions compris qu'il n'en était rien...

 

 

 

Albert suit mais Simone est couchée, la route a eu raison d'elle...

La retenue d'eau d'Aït Mzal est paisible. Mais c'est de bien plus haut qu'on appercevra l'oued qui l'alimente.

 

 

La fin de la route en corniche offre des paysages plus sereins et les pluies des derniers jours ont été profitables à la végétation.

Très vite elle laisse apparaître un duvet verdoyant qui fera le bonheur des troupeaux.

 

 

C'est avec beaucoup de plaisir qu nous avons retrouvé Tafraoute qui fait partie de nos destinations préférées.

 

C'est au camping des Trois Palmiers que nous nous installerons.

Le choix c'est fait par sa proximité de la ville et le fait qu'il offre un peu d'ombre.

Concernant les prix, les trois campings pratiquent la même tarification.

 


Lundi 1 octobre

Superbe début de journée et il n'y a pas de temps à perdre pour aller promener Falco au milieu de ce petit paradis.

 

Silence et sérénité sont les mots qui viennent à l'esprit quand on prend le temps de se poser sur un rocher, de regarder le paysage et d'écouter le silence.

 

 

 

 

 

 

 

 

Si le décor environnant est superbe, Tafraoute a un centre très animé aux nombreuses boutiques. Voir Maroc précédents.

 


La maison berbère traditionnelle

 

Puisque vous êtes à Tafraoute, ne manquez pas d'aller visiter la maison berbère qui se trouve au petit village de Taska au sud de la palmeraie.

Mahfoud, vous fera partager son amour des traditions berbères et ne manquera pas de vous offrir le thé.

 

On pense être seul. Mais il n'en est rien...

 


Samedi 6 Octobre.

Un mois que nous sommes au Maroc. Le temps passe trop vite.Il faut avancer dans le voyage et reprendre la route.

 

C'est vers Aglou-Plage que nous allons nous diriger, traverser ces paysages magnifiques pour la troisième fois. Mais quand on aime on ne compte pas.

 

Voilà, nous avons quitté la chaleur et les mouches de Tafroute. Nous sommes bien installés au camping avec vue sur mer et avons retrouvé la fraîcheur et les mouches d'Aglou-plage...


Aglou-Plage

 

Après manger et ce qui suit... Nous descendons à la plage.

 

Nous découvrons un front de mer très bien amménagé, un peu à l'espagnol, et qui invite à prendre le temps.

 

Incroyable mais vrai, ça existe et en plus la plage est propre.

 

Bel exemple donné par Aglou-plage et dont bon nombre de stations de bord de mer devraient s'inspirer.

 

 

La baignade nous a fait le plus grand bien, l'eau est parfaite. Nous ne pensions pas la trouver si chaude.

 

La surprise fut au moment de la douche car nous nous serions crus encore à la plage tant l'eau est salée.

 

Pauvre Falco à qui nous avions donné cette eau à boire lors de notre arrivée.

Ce soir il n'a pas arrêté de boire de l'eau minérale...

 

Nous voilà installés à Aglou pour quelques jours et allons profiter au maximum de la plage et du farnienté... avant de retrouver Guy et Hélène à Sidi-Ifni  pour descendre sur Laayoune.

 


Mardi 9 octobre

 

92% d'humidité, c'est ce qu'annonçait le baromètre ce matin. une épaisse brume sera présente toute la journée.

 

Nous avons passé trois jours à profiter de la grande plage d'Aglou et nous reprenons la route de Sidi Ifni.

Nous nous installons au camping presque vide et retrouvons Albert et Simone, partis la veille d'Aglou, et Guy et Hélène.

 

Après le repos de la mi journée, direction la plage, avec Falco.

L'eau est très bonne et la mer plus baignable qu'à Aglou.

 

Dîner avec Guy et Hélène, un tajine de poulet aux olives cuisiné par Hélène, certainement le meilleur du Maroc...

Nous décidons de prendre la route de Laayoune Jeudi.

 

Pendant le dîner, nous avons subit le chaud et le froid. D'incroyables coups de vent issus de deux fronts qui occasionnaient un spectacle d'éclairs dans la montagne.